Patrick Fournial  est photographe et réalisateur de documentaire.
Né à Rennes en 1959, membre de l'agence Paysage(s), il vit aujourd'hui en banlieue parisienne.

Après des études d'ingénieur et un DEA de cinéma à la Sorbonne, il est quelque temps ingénieur informaticien. Durant cette période, il réalise plusieurs courts-métrages. C'est en 1990, qu'il aborde la photo par le photo-reportage à laquelle il associe l'écriture de carnets :  «Carnets d'Avant-Guerre» (1990), «Carnets d'Après-Guerre» (1991), «Cent jours d'en France» (1992) qui feront l'objet de publications et d'expositions. Il se lance également dans des recherches personnelles plus légères : «Pauses contacts» (1992), «Ronde enfantine» (1994), «Parentèle» (1996), «Rêves de Toiles» (1998), qui feront l'objet d'expositions.

Depuis quelques années, il travaille pour la presse et l'institutionnel, et poursuit ses propres travaux : «Portraits d'Européens» (depuis 1999), «Flashs couleurs» (2000), «Surprises au Louvre» (2001), «Toy's camera» (depuis 2001), «Parcelles» (depuis 2003)... . En parallèle, il mène un travail de documentariste : «Réveil toi Ivan» (1996), «On ne joue plus» (1997), «Parlez-moi d'amour» (2000).

Présent dans plusieurs collections publiques et privées, en France et à l'étranger ; en avril 2005, il reçoit le Prix Arcimboldo pour sa série «Parcelles», présentée durant tout le mois de juin à la galerie Cosmos à Paris et également sur Vis A Vis online.

Autres manifestations de l'année 2005 : une partie de son travail avec des «Toy's camera», «Mes vacances à Paris», a été exposée lors des 27e Estivales photographiques du Trégor. En septembre, une première présentation en France de ses «Portraits d'Européens» a pu être découverte au Plessis-Trévise. En novembre, l'Institut français de Valence qui l'avait reçu au printemps en résidence d'artiste, a exposé sa série «les Valençois», ainsi que «Mes vacances à Paris».